ActualitésSantéSociété

Les appels à l’aide des Malgaches bloqués à l’étranger se multiplient

Les appels à l’aide des ressortissants malgaches coincés à l’étranger se sont multipliés sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ils se sentent abandonnés par l’Etat qui tarde à mettre en place des mesures concrètes pour leur rapatriement.

Les Malgaches bloqués à l’étranger s’indignent de voir que l’Etat rapatrie vers d’autres pays des citoyens étrangers, sans pour autant mettre en place un dispositif qui leur permettra de rentrer à Madagascar.

Pas plus tard que le 29 juin, les Malgaches bloqués en France ont adressé une lettre au Président de la République pour demander leur rapatriement. Ils seraient aux environs de 380 qui sont inscrits au niveau de l’ambassade de Madagascar à Paris pour une demande d’organisation de rapatriement.

Les Malgaches évacués sanitairement en Inde ainsi que les marins ont aussi relayé sur les réseaux sociaux leurs SOS. Pour la plupart, le tourisme, l’étude, le travail ou encore l’évacuation sanitaire font partie des objets de leur déplacement à l’extérieur avant que les vols à destination du pays ne soient suspendus.

«Parmi nous se trouvent des personnes en grandes difficultés pour subvenir à leurs besoins quotidiens face à cette crise. Certains sont venus pour des raisons de santé avec un budget limité et doivent actuellement faire face à des charges hors de leur capacité», indique cette lettre adressée au président Andry Nirina Rajoelina.

Après la multiplication des appels à l’aide, leur rapatriement a été communiqué au conseil des ministres du mercredi. L’Etat serait actuellement à la recherche d’une solution pour que tous les Malgaches bloqués à l’étranger puissent rentrer au pays tout en préservant la santé de tous face à la propagation du coronavirus. Des dispositifs seront ainsi mis en place pour l’aboutissement de ce rapatriement selon toujours la communication du conseil des ministres sans donner des détails concernant sa mise en œuvre.

Les demandes affluent au ministère des Affaires étrangères

Par ailleurs, les demandes de rapatriement reçues par le ministère des Affaires Etrangères affluent. Selon le ministre de tutelle, Dr DjacobaTehindrazanarivelo , 1254 demandes sont reçues jusqu’à présent et elles seront étudiées de près. C’est après le rapatriement des travailleuses malgaches du Koweït que le nombre des demandes a explosé. Il a aussi indiqué que la coopération avec les compagnies aériennes d’Asie et de l’Afrique est en gestation. Pour les Malgaches qui ont lancé un SOS à Maurice, le ministre Dr DjacobaTehindrazanarivelo a indiqué que l’Etat a déjà négocié avec ce pays car les avions volent à vide lorsqu’ils récupèrent les ressortissants mauriciens bloqués à Madagascar.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page