ActualitésPolitique

Ntsay Christian peu rassurant dans son intervention sur la chaîne nationale

Le Premier ministre Ntsay Christian n’a pas annoncé de mesures surprises pour lutter contre la propagation du covid-19. Il n’y a pas de retour au confinement général mais l’accélération de la disponibilité des résultats des tests a été annoncée ainsi que la reprise du très controversé confinement à domicile.

Pas de grosse surprise dans l’intervention du Premier ministre Ntsay Christian sur les mesures de lutte contre le coronavirus. Le déconfinement déjà entamé depuis quelques semaines se poursuit. Mais le premier ministre annonce l’ouverture d’un centre de dépistage gratuit au village Voara Antananarivo ou ceux qui pensent présenter des symptômes suspects peuvent aller se faire tester. La différence est que ceux qui présentent ces signes pourront rentrer chez eux en attendant les résultats et même s’ils sont testés positifs au Covid-19.

«Le risque d’être retenus et de ne plus pouvoir rentre chez eux avait dissuadé beaucoup de personnes à effectuer des tests. Désormais, ils auront le choix de rentrer et de suivre le traitement chez eux ou de rester sousobservation à l’hôpital», déclare Ntsay Christian, intervenu à la place du chef de l’Etat sur la télévision nationale.

Mais, même si le chef du gouvernement ne l’a pas dit explicitement, cette décision pourrait confirmer la rumeur qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, à savoir que les infrastructures d’accueil des malades du coronavirus commencent à être saturés. L’idée de ne prendre en charge que les cas graves serait donc de mise.

Des mesures peu convaincantes pour maitriser la situation

Mais ces mesures annoncées par le locataire de Mahazoarivo sont loin de répondre aux inquiétudes des citoyens face à la flambée des nouveaux cas de coronavirus à Madagascar, particulièrement dans la région Analamanga. D’abord, l’auto-confinement a déjà montré ses limites puisqu’il a déjà été à l’origine des nouveaux cas contacts lorsque ceux qui venaient de rentrer de l’étrangers étaient invités à rentrer chez eux. Le relâchement dans l’observation des mesures barrières sur le terrain est également constatés, ce qui est loin de rassurer l’opinion quant à l’assouplissement des mesures de confinement.

En tout cas, Ntsay Christian a annoncé le maintien des mesures barrières et le durcissement des sanctions contre les contrevenants. La question qui se pose est comment les forces de l’ordre vont-ils mettre en œuvre cette déclaration? Après trois mois d’urgence sanitaire, la fatigue et la lassitude semble également gagner les gendarmes et policiers qui sont présents quasi en permanence sur le front.

Pour en revenir aux mesures en vigueur pour deux semaines à venir, les activités professionnelles sont autorisées jusqu’à 17Heures. Les fonctionnaires et les salariés du privé reprennent leur travail normalement, les lignes de transport en commun au niveau national toujours suspendues et seuls les classes d’examen peuvent reprendre les cours. Ces derniers vont également pouvoir reprendre le chemin de l’école à Toamasina à partir de jeudi. Pour ces dernières, un assouplissement des mesures de confinement est également annoncé suite à une baisse du nombre de nouveaux cas constatée.

Aucune nouveauté sur le volet social

Kaly Tsinjo, Vatsy tsinjo, Tosika Fameno, maitrise de l’inflation et de l’approvisionnement. Ce sont, d’une manière générale les mesures sociales annoncées par le Premier ministre Ntsay Christian pour accompagner les mesures sanitaires imposées par l’urgence sanitaire. Aucune nouveauté donc, d’une manière générale, mais simplement un rappel des dispositifs déjà annoncés par le chef de l’Etat il y a deux semaines. Après trois mois de confinement, force est de constater que ces aides ont du mal à arriver véritablement au niveaux de toutes les personnes les plus nécessiteuses.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page